• Quatre jours à Venise, c'est beaucoup et si peu à la fois... Pour cette première visite, j'ai voulu me laisser porter le nez au vent, en demandant juste quelques suggestions de visites et bonnes adresses aux Vénitiens.

    Lire la suite...

    Technorati Yahoo! Google Bookmarks Pin It

    5 commentaires
  • A Venise, la Fondation François Pinault lève le voile sur le travail du photographe Irving Penn, mort en 2009, et présente aussi une amusante exposition sur l'exploration artistique de la lumière. Deux présentations lumineuses, voire brillantes...

    Lire la suite...

    Technorati Yahoo! Google Bookmarks Pin It

    votre commentaire
  • Six bonnes raisons d’aller au Québec au printemps

    La tire d’érable sur la neige, premier plaisir qui annonce la fin de l’hiver au Québec. ©Mathieu Dupuis- Tourisme Québec

     

    1-C’est une saison à géométrie variable

    Le printemps, au Québec, a un métro de retard (voire deux, selon les régions) par rapport à notre printemps européen tempéré. Quand on voit les premières jonquilles apparaître, les Québécois, eux se prennent encore quelques bordées de neige… Surtout cette année où la neige tombait en abondance il y a 15 jours encore à Montréal!

    En mars, et parfois même début avril, on patauge dans la « sloche » en ville, cette neige boueuse qui peut vous ruiner le bas d’un pantalon ou une paire de chaussures. Personne ne s’en plaint vraiment car c’est le signe que la neige fond, et donc que le redoux prend le dessus. S’il ne fait pas chaud, il ne fait plus froid non plus, et il y a de la bonne humeur dans l’air. Pour visiter, c’est une saison idéale car les touristes n’ont pas encore débarqué « en masse »…

    2-C’est le temps des sucres

    Dès mars, la saison du sirop d’érable « nouveau » commence. À la fin de l’hiver, la sève remonte dans l’érable à sucre (acer saccarhum) et les acériculteurs récoltent cette eau d’érable pour la transformer en sirop. Tout le monde va faire un tour en fin de semaine dans les cabanes à sucre pour déguster un repas traditionnel : soupe aux pois, jambon et fèves au lard (haricots cuisinés dans le sirop), « oreilles de crisse » (lard grillé), tarte au sucre d’érable… Mais on vient aussi goûter à la tire d’érable, le premier sirop de l’année, coulé chaud sur la neige et dégusté au bout d’un bâton, comme une sucette.

    À Montréal, allez faire un tour à La Cabane, dans le Vieux-Port, un resto éphémère qui met à l’honneur une cuisine à l’érable revisitée par des chefs (jusqu’au 20 avril. www.lacabane.ca). Pour info, les acériculteurs pros sont plus de 13 500 au Québec et produisent près de 90% de la production mondiale de sirop d’érable, un produit 100% naturel, sans ajout de saveur, colorant, sucre et sans mélange.

    3-La culture bouillonne

    Si on dit, à juste titre, que l’été est la grande saison des festivals à Montréal et Québec, il s’y passe aussi de belles choses au printemps : l’événement populaire Québec Danse (23-29 avril, quartier des spectacles à Montréal), le nouveau spectacle du Cirque du Soleil, Kurios, à voir dès le 24 avril dans le vieux-port de Montréal, le festival Québec Mode pour découvrir les designers québécois (28 avril au 4 mai, quartier Saint-Roch à Québec), la Biennale de Québec (à partir du 3 mai, dans le port), événement majeur d’art actuel, ou encore le Carrefour international de Théâtre (à partir du 22 mai, quartier Saint-Roch à Québec).

    4-Les maringouins ne sont pas encore là

    Vous êtes chanceux de venir au printemps : il fait moins froid et en plus, vous ne serez pas encore dévoré par les maringouins (moustiques), encore moins par les mouches noires, ces insectes qui vous bouffent littéralement de minuscules morceaux de peau et vous font gratter jusqu’au sang tellement ça démange. Comme ils prennent leurs quartiers d’été au Québec, jusqu’en mai, c’est le bonheur assuré en pleine nature!

    5-On se balade au milieu des papillons

    À Montréal, il est un endroit où l’on peut apprécier la chaleur tropicale dès la fin de l’hiver : sous la grande serre du Jardin Botanique (www.espacepourlavie.ca). On s’y balade en tee-shirt au milieu de milliers de papillons éclos en toute liberté au fil des jours. Papillons bleus, Leuconés, Monarques… Au gré de la visite au cœur d’une végétation luxuriante, on peut voir évoluer chaque jour quelque 2000 lépidoptères de 75 espèces différentes. Un spectacle unique à voir jusqu’au 27 avril seulement.

     

    Six bonnes raisons d’aller au Québec au printemps 

    Les papillons en liberté, un spectacle étonnant à Montréal. ©V.C. 

    Six bonnes raisons d’aller au Québec au printemps

    Le printemps tarde à se montrer? Pas sous la grande serre du Jardin Botanique de Montréal! ©V.C. 

    6-On fait les valises illico!

    La 6ème bonne raison de visiter le Québec au printemps? Elle pourrait être le 1er critère de choix de cette destination : les billets d’avion coûtent bien moins chers. Jusqu’à la mi-juin, c’est le bon moment pour s’envoler à prix doux! Comptez autour de 450€ l’aller-retour Paris-Montréal (ou province-Montréal) actuellement.

    *Infos: www.bonjourquebec.com, www.tourisme-montreal.orgwww.quebecregion.com 

    Technorati Yahoo! Google Bookmarks Pin It

    votre commentaire
  • C'est une toute petite vitrine qui ne paie pas de mine mais il faut pousser la porte pour découvrir les trésors qui se cachent derrière... Bienvenue dans une épicerie originale, dédiée aux produits des peuples autochtones.

    Lire la suite...

    Technorati Yahoo! Google Bookmarks Pin It

    votre commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires